L’ouverture et les principes généraux du développement

, par  jack, Jacques Bouthier , popularité : 16%

L’ouverture et les principes généraux du développement
La façon de commencer une partie d’échecs conditionne tout son déroulement. La méconnaissance des principes et des mécanismes de l’ouverture fait tomber le joueur inexpérimenté dans des positions perdantes dès les premiers coups.
1) Les concepts fondamentaux de l’ouverture

Le developpement : C’est la mise en jeu des pièces
Le centre : Ce sont les quatre cases au centre géométrique de l’échiquier
Le temps et l’espace : Le temps , c’est le temps que l’on compte pour sortir une pièce ou un pion et l’espace, c’est l’espace que couvre celle ci ou celui ci .

2) En approfondissant, on trouve neuf règles pratiques auxquelles on ne regrette généralement pas d’avoir d’avoir obéi strictement, quoique le joueur expérimenté y connaisse bien des exceptions. Les voici :

Jouer 1 ou 2 pions au maximum de préférence, le pion du Roi et le pion Dame.
Chaque fois que c’est possible , faire que vos coups de développement instaurent une menace.
Développer les cavaliers avant les fous ou en alternant cavalier fou et cavalier fou
Trouver de suite la meilleure case pour une pièce
Ne pas sortir sa Dame trop tôt .
Mettre son Roi en sécurité par le roque.
Jouer pour l’occupation ou le contrôle du centre
S’efforcer de garder toujours un pion au centre
Ne pas sacrifier sans un motif clair et approprié.

3) A propos du sacrifice d’un pion dans l’ouverture , c’est possible à condition d’obéir à l’une de ces 4 conditions

Permettre un avantage tangible de développement
Dévier la Dame ennemie
Empêcher l’adversaire de roquer soit définitivement soit pour quelques coups.
Préparer une forte attaque

Enfin il est bon de se souvenir qu’il y a 2 questions auxquelles on doit pouvoir répondre pour chaque coup joué :

Quelle influence a ce coup sur le centre
Quelle place tient il dans le développement de mes autres pièces et pions

Toutes les ouvertures essaient de remplir ces conditions et d’empêcher l’adversaire d’en faire autant. Dans l’ouverture, les blancs peuvent s’accorder plus de liberté de manoeuvres que les noirs, car s’ils perdent un temps, le pire qui puisse leur arriver, c’est que les Noirs égalisent ; mais les Noirs, avec déjà un temps de retard, sont sur la défensive et s’ils en perdent un autre, ils mettent leur partie en danger car ils se trouvent alors avec deux temps de retard et cela peut très bien être pour eux un point de non-retour.

Navigation

AgendaTous les événements

août 2018 :

Rien pour ce mois

juillet 2018 | septembre 2018

Base de données d'échecs