Le coup intermédiaire

, par  jack, Jacques Bouthier , popularité : 11%
Le coup intermédiaire Le coup intermédiaire n’est pas un outil tactique mais plutôt une possibilité de surprendre l’adversaire en jouant un coup qu’il n’avait pas prévu. Le coup intermédiaire est un coup joué qui n’enlève pas la possibilité de jouer le coup attendu. Le coup intermédiaire permet d’intercaler un coup qui augmente la force du coup naturellement attendu par l’adversaire.
Les Blancs ont une pièce de plus et les Noirs doivent capturer le Fou en c3 avec le pion en d4 pour rétablir l’équilibre matériel. Après le coup naturel et attendu dxc3, le Cavalier blanc se poste en e4 et la position est équilibrée. Mais ici les Noirs surprennent les Blancs en jouant le coup intermédiaire Cxf2 qui attaque la Dame blanche. Les Blancs ont trois possibilités pour répondre à ce coup : - Soit 1. Txf2, dxc3 : le Cavalier en d2 et la Tour en f2 sont attaqués simultanément (batterie). - Soit 1. Da1, dxc3 2. Cb3, Fe3 3. Txf2, Db6 et les Noirs gagnent la qualité. - Soit 1. Rxf2, dxc3+ - 2. Re1, cxd2+ 3. Dxd2, Db6 4. Fe4, Fxa3 5. Dc2, Fb4+ 6. Rd1, Td8+ 7. Fd3, e5 ! - 2. e3, cxd2 3. Re2, Db8 4. Ff3, Td8. Avec un pion passé, les Noirs ont une position supérieure.

Navigation

AgendaTous les événements

octobre 2018 :

Rien pour ce mois

septembre 2018 | novembre 2018

Base de données d'échecs